Patrick ne sait pas où il va. Il se retrouve dans des montagnes sombres, vit quelques jours dans une ferme et fait la rencontre de Pierre, un jeune homme de son âge. Il semble découvrir le monde.

            Un matin, Patrick n’est plus là.

Titre    L’itinéraire



Réalisation :     Antoine Benoit

Scénario :     Antoine Benoit

                              

Image :                    Jordane Chouzenoux

Son :                        Loïc Pommiès

Montage :                Cédric Defert


Avec :                      Alexandre Jazédé

                                Martin Loizillon

                                Tcheky Karyo

                             


Format de projection :

                               HDCam                        

                               1:2,35


Durée :     30 min


Production :     Cédric Defert

                                Julien Ngo-Trong


Avec le soutien de la Région Auvergne

Avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon

Et avec la participation du CNC

L’itinéraire

Antoine Benoit

Tingo Films 

24'

2011

Créateur des effets vidéos du spectacle théâtrale "De Gaulle en Mai" (TNM La Criée – 2008) ; assistant à la Mise en scène sur "Un Pied dans le Crime", comédie vaudeville d’Eugène Labiche créée en Septembre 2010 au Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine ; en Octobre 2010, Antoine Benoit réalise son premier court-métrage de fiction : "L’Itinéraire".


Filmographie


2008 : Philippe Torreton, au coeur de l’acteur - documentaire - 52 min

   "Tout au long de la vie, nous emportons avec nous nos racines qui nous permettent de devenir ce que nous sommes. Je suis né à Paris, et en déménageant en zone rurale à l’âge de quinze ans, aux yeux de tous, j’étais l’éternel parisien. (…) Les deux protagonistes ne font qu’un en moi. "L’itinéraire" raconte le dialogue interrompu entre ces deux identités imaginaires. (…) Au gré des rencontres, il peut nous arriver d’être face à quelqu’un qui nous trouble, qui nous bouleverse et qui, au final, est très loin d’être ce que nous pensions. La vie est ainsi faite ; mélange d’illusions, de fantasmes, de non-dits et de vastes interrogations existentielles. (…)

    Les protagonistes de "L’itinéraire" sont peu bavards et ne se dévoilent jamais totalement. Les regards, les gestes et les sourires, les longs silences dans la campagne peuvent parfois, cinématographiquement, en dire plus que les mots. (…)

    Réaliser L’itinéraire revient pour moi à poser un regard sensible sur des lieux et des hommes qui ont marqué mon existence. La nature n’est pas un décorum convenu pour raconter une telle histoire, mais est au contraire un élément essentiel à la mise en scène : la nature et son silence donnera ici la profondeur, la substance des protagonistes qui y prendront vie."